Français

Idées directrices et fondements pédagogiques

 

L’enfant se situe au centre de notre action pédagogique. Nous le considérons à trois niveaux différents, mais indissociables :



L’enfant au centre

L’enfant, une personne : chaque enfant doit être encouragé dans sa créativité, il doit avoir le droit d’apprendre avec tous ses sens, son autonomie et sa confiance en soi doit être renforcée, il doit apprendre à résoudre des problèmes, apprendre à apprendre, acquérir esprit critique et capacité de décision.

L’enfant, un membre de la communauté scolaire: chaque enfant doit acquérir des compétences sociales, renforcer sa capacité de communication, endosser des responsabilités pour lui et les autres, apprendre à travailler en équipe, reconnaître la tolérance et le repect et les vivre, participer aux décisions, accepter les règles et se sentir accepté et accueilli.

L’enfant, une partie intégrante de la société : chaque enfant doit se sentir intégré dans sa classe, dans l’école, et dans l’environnement genevois; il lui faut apprendre à se servir des médias, à transférer ses connaissances dans la vie et ses expériences de vie dans l’école, et apprendre de nouvelles langues dans une atmosphère bienveillante.


Apprentissage individuel et créatif

Les enfants sont créatifs et n’apprennent pas par « registres », mais dans un contexte global avec leur imagination et tous leurs sens. C’est pourquoi le cours d’art plastique n’est pas le seul lieu de notre école où sont sollicités dans différents domaines l’imagination créatrice et les sens. Jusque dans les tâches quotidiennes de l’école et dans le cadre des travaux proposés en classe, les enfants peuvent mettre en œuvre leur esprit d’initiative et leur créativité. On peut dire qu’ils « saisissent » ainsi au vrai sens du terme l’objet d’étude.
Ce sont les aptitudes et les inclinations de chaque enfant qui servent de point de départ dans la planification des séquences de cours et des projets. L’enfant est ici, et avec tout son être, au centre de l’enseignement auquel il est convié à s’investir activement.


Une manière de travailler ouverte, différenciée et interdisciplinaire

De nombreuses thématiques abordées en cours ne recouvrent pas seulement une matière, mais en mettent plusieurs en lien. En incitant les élèves à « faire par eux-mêmes », nous leur permettons d’éveiller un véritable intérêt et une vraie compréhension des contenus abordés.
Cet objectif ne peut être atteint par le seul cours magistral traditionnel où les élèves font tous la même chose en même temps. Aussi, nous introduisons souvent des « formes de cours ouvertes », comme l’atelier, le projet, le parcours multipostes, ou autres options du planning hebdomadaire. Grâce à ces formes de travail, chaque enfant peut réussir à son rythme, selon ses aptitudes et ses goûts, sans baisser pour autant le niveau de performance visé.
Ainsi, approfondir un thème en coopération avec les enfants, aborder ce thème de différents points de vue, mathématique, écrit, littéraire, artistique, musical ou sportif, cela fait partie de notre programme pédagogique. De cette façon, les apprentissages fondamentaux, écrire, lire et compter sont acquis, à côté des aptitudes artistiques en corrélations porteuses de sens.


Equilibre des différentes compétences sociales

Les formes ouvertes d’enseignement décrites plus haut comprennent toujours des propositions destinées à encourager, avec le travail individuel, l’autonomie et la concentration. Mais dans de nombreuses tâches, intervient aussi le travail en binôme ou en petits groupes, qui stimule l’esprit d’équipe et les qualités de communication. A côté de ces formes ouvertes d’enseignement, notre école pratique aussi quotidiennement le cours magistral. Ces phases permettent à l’enseignant d’introduire de nouveaux thèmes, d’expliquer des techniques d’exercices etc… Dans toutes les classes, on se regroupe aussi régulièrement en cercles d’échanges sur les phases de travail et les activités, pour organiser le planning de la semaine, ou porter à la discussion problèmes et inquiétudes.


L’école, espace de vie

Les classes sont décorées des divers travaux d’élèves, de panneaux de lecture, d’affiches et de photos. Sur les murs et les fenêtres des couloirs, les décorations rythment les saisons, et chaque enfant peut retrouver ici ou là quelque chose de lui. Ceci contribue au bien-être et aussi à une  atmosphère studieuse empreinte de reconnaissance, condition de la réussite à l’école. Le placement des élèves dans la classe tient aussi bien compte des affinités individuelles que de la mise en pratique des différentes compétences sociales et des méthodes d’enseignement. La flexibilité est de mise, la structure est modifiable, et, au contraire des anciennes salles de classe, elle s’organise autour de l’enfant et non de l’enseignant.


Chemins individuels d’apprentissage

Les enfants apprennent de façon globale et avec tous les sens. L’exécution des consignes passe aussi bien par la construction, l’expérimentation, la collecte, l’organisation que la mise en forme ou autres. La phase active est toujours suivie d’une phase de réflexion qui permet de transférer par écrit ou oralement la production à un niveau cognitif. Les enfants verbalisent ou écrivent ce qu’ils ont appris, expliquent le cheminement de leur pensée ou transfèrent le fruit de leur apprentissage à d’autres contextes. Par exemple, ils consignent à leur façon, dans un « journal », comment ils voient les choses, ils choisissent entre différents modèles d’exercices celui qui correspond le mieux à leur fonctionnement et expliquent comment ils ont réussi à résoudre un calcul complexe.


Présentation des travaux

Dans notre école, la présentation des travaux d’élèves est un élément constant de notre pédagogie au quotidien. Ils sont en même temps motivation et incitation à produire un travail soigné et un moyen de renforcer la confiance en soi. Les élèves apprennent aussi à reconnaître le travail des autres, à préparer ensemble leurs présentations et à se sentir co-responsables de la vie scolaire. Ces prestations peuvent être très courtes, ou plus vastes, aller par exemple de la lecture d’une  composition écrite à de grandes représentations théâtrales.


Apprendre avec tous les sens

A chaque thème abordé en classe correspondent des exemples qui font appel aux différents sens et permettent aux enfants d’explorer par le corps, avec leurs mains, leur nez, leurs oreilles et leur palais différentes interactions.


Vie scolaire

Pour atteindre tous ces objectifs, enfants, parents et enseignants ont besoin à l’école d’un climat ouvert et vivant, ponctué par des entreprises communes (p. ex : les excursions, les spectacles de théâtre à Genève, les journées sportives d’hiver et d’été, le voyage scolaire de la classe 4), des activités (p.ex. les projets chevaliers et châteaux-forts, les contes, la gestion écologique des déchets) des institutions (p.ex. l’échange avec les écoles primaires de Genève, la bibliothèque de Vernier) et des traditions (p.ex. le parcours d’escalade suivi de sa fête, le défilé aux lanternes, la visite de Saint Nicolas). La participation et la coopération active des parents à la vie de notre école est importante.  Parents et visiteurs sont les bienvenus chez nous.


Organisation des moments de pause

Notre journée d’école ne se décline pas seulement en heures de cours et en activités extra-scolaires Le moment de la récréation est très important pour les enfants, non seulement pour prendre une bonne collation, mais aussi pour lier des contacts, jouer et se détendre. Afin de permettre à tous les membres de l’école de vivre la pause dans la diversité, la détente et l’absence de stress, l’équipe d’enseignants de l’école primaire a élaboré un concept sur mesure. Les règles en vigueur sont : « je ne fais de mal à personne », « je partage mes jeux avec les autres » et « je respecte les différents espaces de pause ».

Notification
Info